DÉDICACE, 14


Je voudrais rester là, dans la rue froide
pour voir deux fenêtres allumées sur une façade.
Celle qui demeure ici m’est très chère.
Mon coeur est malade, lorsque c’est éclairé.

Marcher jusqu’au coin, revenir lentement,
pour te voir apparaître, qui sait.
Te savoir si proche... Pourquoi resté-je ici?
Mon coeur est malade, lorsque c’est éclairé.


Traduit en français par Caroline Chevallier

Texte original suédois



Copyright © 2004:
Translation from Swedish into French: Caroline Chevallier
May and Hans Mehlin, Layout.

Published with the permission of:
Caroline Chevallier, translation.