LA MER



La mer est salée,
amère et salée, et claire et froide.
La pourriture croupit dans ses profondeurs,
mais la mer purifie tout.
Sauvage, comme un fauve
est la course miroitante du ressac,
mais nulle pensée humaine
n’a la noblesse du chant de la mer.
Puissant, éternel et puissant
est le cortège imposant des vagues,
et forte de l’océan éternel
chaque vague, docile, éphémère.
Donne donc ta vie à la mer.
Elle exige le sang de son homme,
mais nulle part ailleurs, comme au fin fond des profondeurs
tu ne connaîtras pareil repos.


Traduit en français par Caroline Chevallier

Texte original suédois



Copyright © 2004:
Translation from Swedish into French: Caroline Chevallier
May and Hans Mehlin, Layout.

Published with the permission of:
Caroline Chevallier, translation.